Objectif 2022 : manger plus sainement !

Les fêtes de fin d’année sont désormais terminées, place à cette nouvelle année ! Nombreux sont ceux qui vont alors vous demander vos bonnes résolutions. Moins dépenser, se mettre au sport ou passer plus de temps avec ses proches, ce ne sont pas les idées qui manquent. Et pourtant, l’une d’entre elles est incontournable : manger plus sainement. 

Si plusieurs actions sont prises en ce sens, comme l’apparition du Nutriscore, des applications d’aide comme Yuka ou Openfood fact, il peut encore être difficile de s'y retrouver lorsque le moment de remplir son panier ou son caddie est venu. Alors pour vous aider à atteindre cet objectif, on vous aide à décrypter certaines informations se trouvant sur l’étiquette de vos produits préférés ! 

Sans titre

1) Les ingrédients

Généralement, la première information recherchée au dos des produits est sa composition. Et c’est bien normal ! Tous les produits doivent présenter ce qu’ils contiennent, sauf quelques exceptions comme les fruits et légumes frais, les eaux gazeuses, les vinaigres, les fromages, le beurre, le lait et les crèmes fermentées. 

Rien n’est laissé au hasard, jusqu’à l’ordre des produits inscrits dans la liste d’ingrédients. En effet, ils sont classés par ordre décroissant : les premiers cités sont donc les plus présents dans la recette du produit en question. Les additifs sont quant à eux indiqués par la lettre E en majuscule, suivie d’un numéro :

  • E100 à E180 : colorants, pour renforcer ou atténuer une couleur (exemple : donner une couleur attrayante à un soda) 
     
  • E200 à E290 : conservateurs, pour que les produits puissent être consommer 
     
  • E300 à E322 : antioxydant (pour éviter le rancissement)
     
  • E400 à E495 : émulsifiant, stabilisant, épaississant, gélifiant (pour donner la texture souhaitée au produit)
     
  • E420, E421 et E950 à E967 : édulcorant (pour le goût sucré)

 

Pas la peine de les chercher dans la composition de nos produits, car nous n’utilisons pas ni colorants artifciels, ni arômes artificiels, ni conservateurs artificels. Bio, végétal et sans gluten c’est déjà bien, sans ingrédients superflus c’est encore mieux ! Enfin, concernant le pourcentage précisant le taux de l’ingrédient dans la composition, celui-ci n’est pas obligatoire.

Il doit cependant être précisé dans 3 cas : 

  • S’il n’apparait dans le nom du produit (exemple : Tarte au chocolat, crumble pomme-poire)
     
  • S’il est mis en avant dans l’étiquetage par un mot ou une image
     
  • S’il est nécessaire pour caractériser le produit en question et le distinguer des autres, comme le chocolat noir et son intensité
     

La provenance des produits n’est pas forcément indiquée sur les produits, sauf lorsque cela constitue un gage de qualité, comme le sel de Guérande ou le Camembert de Normandie. Toutefois, des petits astérisques (*) se glissent parfois dans la composition des produits. Cela permet d’apporter quelques précisions sur leur origine.

Ainsi, si l’on prend l’exemple de nos desserts bio, entièrement végétal et sans gluten, nos ingrédients comportent au moins un astérisque, car ils sont certifiés bio. Un deuxième vient s’ajouter lorsque l’ingrédient est issu du commerce équitable. 

Allergènes

2) Les allergènes

Les allergies alimentaires peuvent causer de graves troubles sur la santé de la personne concernée. Leur présence doit donc être encadrée avec soin pour réduire le risque au maximum. Ainsi, tous les allergènes sont mentionnés. Dans le cas des produits préemballés, les allergènes doivent être mis en avant en les mettant en gras, en les soulignant ou en les indiquant en majuscule par exemple. Ils seront ainsi vus au premier coup d’œil. 

Cependant, ces règles d’étiquetage ne concernent que les substances présentes volontairement dans la recette. Ainsi, pour prévenir tout risque d’une présence malencontreuse, une mention particulière telle que « peut contenir des traces de… » ou « susceptible de contenir des… »  peut être utilisée en dernier recours, si le risque ne peut être maitrisé. 

Actuellement, 14 allergènes doivent obligatoirement être mentionnés : les crustacés, les mollusques, les œufs, les poissons, les arachides, les fruits à coques, le soja, le lait, le céleri, la moutarde, le lupin, les graines de sésame, anhydride sulfureux et sulfites en concentration de plus de 10mg/kg et qui agissent comme conservateurs, et enfin les céréales contenant du gluten. 

Sans titre

D’ailleurs, le gluten c’est quoi ? 

Le gluten se forme lorsque l’on met deux protéines du blé, la gliadine et la gluténine, en contact avec de l’eau. Et de ce mariage nait ce fameux gluten ! Cependant, on ne le retrouve pas qu’en travaillant le blé :  la sécaline présente dans le seigle, ou encore l’hordénine contenu dans l’orge. Cette liste non exhaustive de protéines permet donc toutes de former du gluten. 

Il apparait lors du pétrissage, et permet de donner une texture aérée et moelleuse. Utilisé pour donner de la texture ou pour lier deux préparations, il est utilisé dans de nombreux produits : plats préparés, chips, charcuterie, épices, bonbons, chocolat, et mêmes boissons. Il peut même être présent dans le domaine pharmaceutique !

Crumble pomme poire

3) Les valeurs nutritionnelles 

Après avoir observé la liste d’ingrédients et vérifié la présence d’allergènes majeurs, place à l’étude des valeurs nutritionnelles, c’est à dire la quantité de nutriments présents dans le produit ! Ces valeurs peuvent être présentées sous forme d’un tableau ou d’un texte. Cela dépend en général de la place disponible sur le packaging du produit. Bien sûr, ces données varient selon le type de produit.

Pour en savoir plus, prenons l’exemple du tableau des valeurs nutritionnelles du crumble pomme-poire, dont les chiffres sont donnés pour une portion de 100g : 

  • « Valeur énergétique » : c’est la quantité d’énergie qui peut être extraite de ce produit, pour ensuite être fournie à l'organisme. Elle est ici mesurée en kilojoules et en kilocalories. L’apport conseillé en énergie dépend du genre de l’individu. Pour un homme, il est compris en 2.400 et 2.600 calories par jour, contre un chiffre compris entre 1800 et 2200 calories pour une femme.
     
  • « Matières grasses » : cette mention est liée à la présence de matières grasses végétales dans la recette du produit. Dans le cas présent, on retrouve de l’huile de coco et de l’huile de tournesol. 
     
  • « Dont acides gras saturés » : cette fois-ci, c’est technique : un acide gras est dit « saturé » lorsque, dans sa composition, chaque atome de carbone porte le maximum d’hydrogènes possibles. 
     
  • « Glucides » :  ils désignent l’ensemble des sucres présents dans les aliments. Ils agissent comme un « carburant » pour notre organisme, en approvisionnant nos cellules en énergie. 
     
  • « Dont sucres » : cela correspond à la quantité de sucre présente dans le dessert, en gramme.
     
  • « Protéines » : ils participent au renouvellement des tissus musculaires, des ongles, des cheveux ou encore de la peau. Les protéines permettent également de nombreux processus physiologiques sous formes d’enzymes digestives, d’hémoglobine ou encore d’hormones. 
     
  • « Sel » : Cela peut être surprenant de retrouver du sel dans un dessert, le sel agit ici qui agit comme conservateur naturel, comme lorsque les réfrigérateurs n’existaient pas ! Le sel permet également de relever certaines saveurs grâce à un léger contraste sucré/salé. 

Bien entendu, il peut être difficile de s’y retrouver parmi tous ces chiffres, mais de nombreuses aides sont possibles, comme l’application Yuka. Cette application vous permet de scanner le code barre d’un produit pour en savoir plus à son sujet. Regardons ensemble les notes Yuka des produits des Ateliers de la Veggisserie ! 

Gamme frais sur Yuka

Pour noter les produits présents dans sa base de données, Yuka se base sur la qualité nutritionnelle (60% de la note), la présence d’additifs (30% de la note) et la dimension biologique (10%). Pour en savoir plus sur leur notation, n’hésitez pas à vous rendre sur leur site. 

La provenance des ingrédients peut également être prise en compte. C'est pour cette raison que les produits contenant du chocoalt sont moins bien notés.

Gamme surgelés sur Yuka

Certaines moyennes vous semblent peu élevées ? C’est normal. En effet, les Ateliers de la Veggisserie vous proposent de délicieuses pâtisseries bio, végétales et sans gluten. Cependant, comme la pâtisserie conventionnelle, nous devons utiliser un peu de sucre et de matière grasse, même si nous tentons de le réduire au maximum, car nous restons un dessert. 

Que serait une tarte au citron sans un peu de sucre ? Elle serait immangeable, car l’acidité du citron doit être adoucie, tout comme l’amertume du chocolat. Alors n’oubliez pas, l’important, c’est d’être gourmand. 

De plus, bien que nos produits ne contiennent que de bons ingrédients de qualité, ils restent considérés comme des produits transformés. Ainsi, même si nos desserts sont confectionnés avec soin de manière artisanale dans nos Ateliers, certains d’entre eux peuvent voir sa note diminuer pour cette raison. 

 

Nous espérons que cet article vous sera utile pour mener à bien votre quête du mieux manger. Rendez-vous le mois prochain pour un nouvel article. De plus, s’il y a des sujets sur lesquels vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à nous les communiquer !

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,